lundi 20 juillet 2015

Paris Plage


Paris Plage est lancé pour une nouvelle saison!
Et cette année, grande nouvelle, 
le Louvre s'installe sur nos quais...

Il nous fallait tester et essayer le concept!
Avec des filles férues de mythologie égyptienne,
tout semblait si bien sonner!!!


Les médiateurs sont géniaux, patients et donnent des tas d'informations!
De grands sets de table sont à la disposition des enfants avec des crayons. 
On dessine, on parle, on échange... c'est très instructif!

Par contre, nous avons essayé une activité... et là, c'est un peu la douche froide...
On retentera demain, avec un nouveau thème,
mais c'était court et un peu bizarre... 

Et qui dit Paris Plage dit...
glaces!
Et c'est reparti aussi pour une petite saison de goûters glacés!


L'été est beau à Paris!

Musée en vacances #‎5




Aujourd'hui, 
on s'était équipé pour partir à l'abordage du Palais de Tokyo,
et plus exactement de Acquaalta de Céleste Boursier-Mougenot.


 Et quelle expérience pour mon trio joli...
Découvrir et entrer de plein pied dans une oeuvre d'art.
Passé le côté très ludique de la barque
l'environnement obscur, les sons et les vidéos les ont fascinés.


Mais il y avait plus.


La rencontre avec un artiste incroyable: Patrick Neu.



 Un artiste qui crée avec l'éphémère. Qui utilise la cire comme le cristal. 
Qui mêle la nature, les reproductions anciennes...
Entre violence et poésie,
une vision très personnelle et souvent christique. 

Il nous fallait tout digérer!
Petite balade dans les sous-sols...
Bien moins adaptés aux enfants, on a vite fait volte face!


Mais quel voyage initiatique, 
inoubliable! 

Musée en vacances ‪#‎4


Un dimanche.
Un brunch improvisé à la maison avec de bons amis.
Pas de sieste, une sortie tardive sur les quais pour voir où en est Paris Plage.
Des enfants qui en lieu et place de la balade se demandent si on ne pourrait pas juste un peu aller 
quand même voir ce qu'il y a à la Maison Européenne de la Photographie... 

Qu'à cela ne tienne...
Je sais ce qui les motive (ils ont vu le programme et le Chat et ses photographes les interpelle)
mais moi, je brûle de découvrir Lartigue en couleur...


 Dans un musée presque désert - étonnant à la MEP - les enfants suivent les petites pattes de chat...
On descend dans les salles voûtées et on observe les images.

Attendrissants, étonnants, connus ou plus confidentiels les clichés sont disséminés un peu partout,
l'exposition est saupoudrée de quelques citations que les enfants ont eu plaisir à lire et comprendre.
Les chats semblent être de parfaits petits sujets: leur grâce, leur indolence, leur mépris.
  

Mais moi je venais pour Lartigue...
Pour redécouvrir, pour m'inonder de sa simplicité, de son cadre parfait, de sa lumière... de ses couleurs.
Nous avons déambulé tout en haut. Sauté de photo en photo en nous réjouissant...
Nous avons perdu en cours d'expo les deux derniers terrassés par la fatigue et la chaleur.

Les photos présentées, les petits (et trop rares) textes choisis sont parfaits.
Même le format des photos au début un peu rageant - on a trop l'habitude du grand - 
nous intime l'ordre de nous centrer sur l'essentiel, sur le message insufflé dans la photo. 


Une balade, et quelle extraordinaire balade, dans l'univers subjuguant de celui qui était un peintre. 
De la composition aux sujets, de la recherche des couleurs à la lumière toujours plus recherchée,
Lartigue nous est livré intime, personnel, merveilleux...

Avec mon aînée, plus courageuse et surtout curieuse,
nous avons rapidement traversé la salle réservée à Alice Springs.
Autre univers, j'ai aimé observer ma grande lisant les cartels et me demandant
"c'est qui Audrey Hepburn, elle est connue?"
ou un peu perdue devant les clichés de la punk génération... 


 Bref, encore un bon moment de découverte et de délectation...
Et en feuilletant leur programme, très envie un jour d'inscrire les enfants à un de leurs stages, 
ils ont l'air incroyables!

(trio d'enfants fasciné par une vidéo du duo des chats de Rossini qu'ils adorent mais n'avaient jamais vu chanter!)

PS: nous étions sortis pour une simple balade à trottinette, 
je n'avais donc que mon vieil iPhone avec moi, pardon pour la qualité des photos...

dimanche 19 juillet 2015

Le temps des parcs


 Et comme tous les parents...

On profite de ces belles journées, 
de ce soleil offert,
pour écumer les parcs.
Les nouveaux, les habituels.
Et puis on pousse un peu plus loin que d'habitude, 
pour les surprendre, pour changer...

On soupire...
ces trop longues heures passées assis sans pouvoir vraiment lire.
Mais les regarder jouer, sauter, rire, courir, se dépasser...
ça n'a pas de prix, et c'est comme leur sourire: gratuit!



Musée en vacances #3


Il est des musées vers les lesquels je vais à reculons...
Je m'en suis déjà ouverte ici.
Un public souvent âgé, des expositions plus ciblées et moins accessibles...
Ce ne sont pas les musées qui ne sont pas kids friendly
mais leur public!

Mais, je me fais violence. Et pleine d'appréhension, 
je pousse les portes de ces musées qui pourtant renferment des trésors. 

C'est ainsi qu'après avoir remis maintes fois le projet d'aller voir 
de Giotto à Caravage à Jacquemart-André
nous nous sommes enfin décider à braver les regards et les réflexions
pour profiter dans les tous derniers jours de cette très belle rétrospective.
L'oeuvre d'un collectionneur de génie: Longhi!

Et de fait, nous nous en serions terriblement voulu de ne pas voir ces chefs d'oeuvre incroyables.
Voir et revoir le Caravage... Piero della Francesca...
Ce noir, ces ombres et puis toute cette lumière!
Les thèmes abordés passionnants. 
Et rester hypnotisés par ce garçon mordu par un lézard... 
il n'y a pas à chercher, 
l'émotion qui se dégage de ces toiles est démultipliée lorsqu'on les voit en vrai! 


Et Jacquemart-André est un si beau musée. 
Parfait pour les enfants pour qui des visites sont organisées, 
à qui on remet - et ce quel que soit l'âge - un petit carnet de jeu
et qui ont un petit espace déguisement parfait pour les lancer dans une visite!

Musée en vacances #2


Paris est une ville d'art mais aussi une ville d'histoire.
Et il y a des bâtiments qui racontent tant!

Et il suffit de profiter d'une balade pour s'arrêter et réviser un peu le cours de l'Histoire.
Leur raconter, expliquer, 
et puis mélanger le tout avec des anecdotes pour que les faits réels soient moins noir.

Hier, nous avons visité la Chapelle Expiatoire.
Incroyable traversée dans le temps proposée.


 Elle n'est pas souvent ouverte, 
il faut donc saisir les opportunités lorsqu'elles se proposent.
Et découvrir un univers et le partager avec eux.

Et surtout profiter d'être les seuls pendant toute la visite...
ça non plus ça n'a pas de prix!


Musée en vacances ‪#1


Avoir 1 heure 30 entre deux rendez-vous, 
proposer aux enfants de choisir le programme
et les entendre réclamer une visite à Beaubourg!

Pas de nouvelle expo à faire, 
alors reprendre les bases et décider d'improviser un cours d'histoire de l'art du XXème!



Le fonds du musée Beaubourg est tellement parfait.
Pas de surprise, pas de blabla,
juste l'essentiel.
A faire, à refaire, à l'infini.